Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Malo-les-Bains: magasin de sport

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

publicité de 1970

publicité de 1970

C'est dans ce magasin que nos parents nous avaient acheté, fin des années 50, nos raquettes de tennis.

Ce commerce n'existe plus depuis de nombreuses années et rien ne le remplace.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: un "Jean-bart"

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Savez-vous ce qu'est un "Jean bart"?

Pour vous aider, il y en a un sur cette carte postale de la plage de Malo-les-Bains:

Collection Denière

Collection Denière

Et voici ce qu'explique Edouard Bled dans son livre "J'avais un an en 1900". Oui, ce même Edouard Bled qui écrivit les fameux livres d'orthographe et de grammaire.

" Lisant nos journaux illustrés, nous voyions de jeunes garçons, en costume marin au grand col bleu, coiffés de Jean-bart, à ruban flottant au vent, remuer du sable sur la plage de Trouville..."

Malo-les-Bains: un "Jean-bart"

et un peu plus loin: "...Je regardais la photographie agrandie de cet enfant vêtu d'un costume marin, coiffé d'un Jean-bart et tenant un cerceau..."

Le musée de la poupée à Paris  expose également ce  petit chapeau de paille qu'il nomme aussi "Jean-bart".

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: station de canot de sauvetage

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Le 15 août 1891 fut inaugurée en grande pompe la station de sauvetage de Malo-les-Bains.

" Une grande fête était donnée à cette occasion. M. le directeur du Kursaal avait bien voulu prêter les salons de son magnifique établissement, et de son côté la société musicale La grande Harmonie de Roubaix, sous la présidence de M. Catteau et la direction de M. Koszul, n'avait pas hésité à apporter la grande attraction de son concours... Puis M. Meesemacker, commissaire de l'inscription maritime, a remis, au nom de l'amiral président de la Société centrale de sauvetage des naufragés, une médaille à M. Van Cauwenberghe-Bellenger, vice-président de la chambre de commerce, président d'honneur du comité de Malo-les-Bains, pour l'initiative prise par lui de l'installation d'une station de sauvetage... Cette station, appelée à suppléer celle de Dunkerque quand les canots de celle-ci ne pourront franchir les bancs, faute d'eau, était vivement demandée par la population."

Voici sur la carte ci-dessous l'un des bateaux de sauvetage au début des années 1900.

Collection Denière

Collection Denière

Une souscription avait été lancée pour financer ce projet. Parmi les 165 souscripteurs particuliers, on trouve les noms de Jean-Baptiste Trystram, ancien député, Mlle Malo, rentière à Malo-les-Bains, Delmas frères, armateurs, F Coquelle, négociant, L Lecomte, entrepreneur, J Allemès propritétaire à Dunkerque, De Quillacq, brasseur à Dunkerque, ...et encore bien d'autres.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: ses armoiries

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

En 1899, la Ville de Malo-les-Bains organise un concours d'armoiries la caractérisant. ce concours est ouvert à tous les artistes français.

Une exposition des armoiries proposées a lieu en août.

Beaucoup d'oeuvres comportent des erreurs car Malo étant une ville neuve, les abeilles et les fleurs de lys ne peuvent y figurer. Sur plusieurs autres projets, il y a des scènes de la bataille des Dunes, sujet trop belliqueux pour une ville calme.

Les artistes doivent en même temps choisir une devise. Parmi les nombreuses propositions, on trouve: "Confiante dans l'avenir", "Quies in laetitia", "Ascendam Superius", "Ex arena surgit", "De ni hilo fieri", "Rien ne m'arrête".

Le premier prix de 300 francs est attribué à M Amaury de Paris.

Voici une assiette sur laquelle on peut voir une reproduction de cette oeuvre:

 

Collection Denière

Collection Denière

Voici la description héraldique de cet écusson:

"De gueules à l'Etoile d'Argent s'élevant d'une mer de même qui est Malo-les-Bains accompagnée de deux roses d'or de Rosendaël au chef cousu d'or chargé d'un lion de sable armé et lampassé de gueule qui est la Flandre".

 

Collection Denière

Collection Denière

Assiette créée par Gérard Bégrem pour le 100e anniversaire de la Mairie de Malo-les-Bains (Collection Denière)

Assiette créée par Gérard Bégrem pour le 100e anniversaire de la Mairie de Malo-les-Bains (Collection Denière)

Porte-clé (collection Denière)

Porte-clé (collection Denière)

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le tramway après la guerre 40-45

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Après la guerre, les trams sont tous remis en service le 11 mars 1947 lors d'un voyage inaugural et d'une réception au café de "l'Hirondelle" à laquelle participent entre autres: MM Ferdinand Schipman, maire de Malo, Claude Deshayes, sous-préfet et Emile Verdin, président du conseil d'administration de la STDE.

Trois anciens watmen conduisent les tramways le premier jour. Les voitures sont ornées de drapeaux et la population les acclament.

Ils circulent jusqu'en 1952, reliant Rosendaël, Dunkerque et Malo. C'est le 2 novembre 1952 que disparaît le dernier tramway sur la ligne Dunkerque-Malo.

Place du Kursaal (Collection Denière)

Place du Kursaal (Collection Denière)

Collection Denière

Collection Denière

Publié dans Transports

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le tramway avant 1940

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

A cette époque, le tramway est le principal moyen de locomotion pour aller d'une ville à l'autre.

En 1868, il va jusqu'à la place Turenne mais il devient vite nécessaire de prolonger la ligne.

En mars 1900, des travaux commencent, reliant Rosendaël à Malo.

En avril 1900, la Compagnie des Tramways veut remplacer la traction animale par la traction électrique.

Collection Denière

Collection Denière

Le garage des tramways se situe avenue Faidherbe près de la place Turenne et rue Gaspard Malo aux environs de la rue de Suez (rue Bel Air actuelle).

La Compagnie des Tramways est dirigée par des Belges. Cette entreprise, dans la station balnéaire, gêne car elle envoie beaucoup d fumée et les exploitants refusent de brûler du charbon maigre à la place du charbon gras. Le maire Adolphe Geeraert dit à ce sujet: "Ces gens-là se posent en victimes pour nous faire la loi. Français, on leur aurait déjà envoyé une botte quelque part, ce sont des Belges, ils ont droit à tous les égards."

Le problème est quand même résolu et l'usine est déplacée.

Il y a différents itinéraires. le cinquième itinéraire permet d'aller jusqu'à Malo Terminus:

Collection Denière

Collection Denière

Avenue des Bains, au fond le Casino -( Collection Denière)

Avenue des Bains, au fond le Casino -( Collection Denière)

En 1906 -( Collection Denière)

En 1906 -( Collection Denière)

Avenue des Bains en 1907 - (Collection Denière)

Avenue des Bains en 1907 - (Collection Denière)

Avenue Adolphe Geeraert en 1913 - (Collection Denière)

Avenue Adolphe Geeraert en 1913 - (Collection Denière)

Collection Denière

Collection Denière

Avenue Gaspard Malo en 1929 (Collection Denière)

Avenue Gaspard Malo en 1929 (Collection Denière)

Avenue Gaspard Malo (Collection Denière) (on remarque au fond, place Turenne une foule de personnes)

Avenue Gaspard Malo (Collection Denière) (on remarque au fond, place Turenne une foule de personnes)

Avenue Faidherbe (Collection denière)

Avenue Faidherbe (Collection denière)

En 1935 (Collection Denière)

En 1935 (Collection Denière)

En 1935 (Collection Denière)

En 1935 (Collection Denière)

Publié dans Transports

Partager cet article

Repost 0