Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Malo-les-Bains: laines Pingouin

Publié le par Jocelyne et lysiane Denière

Buvard des années 50 (collection Denière)

Buvard des années 50 (collection Denière)

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le parc

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

La famille de Gaspard Malo donne à la commune le magnifique terrain entourant sa ferme. Ce terrain est formé de dunes et le maire Ferdinand Schipman décide d'en faire un grand parc.

Il s'adresse à Georges Truffaut, Directeur des Laboratoires Truffaut à Versailles et Directeur de la revue "Jardinage", qui établit les plans du jardin.

M Sucher, de Versailles également, vient exécuter les travaux qui débutent le 1er février 1924. Il fait apporter 3 000 mètres cube de terre, fournis par les entreprises Dinoir et Senave.

Le jardin est ouvert au public le 14 juillet 1924.

De nombreux arbres y sont plantés: des peupliers du Canada, des marronniers, des sycomores, des platanes, quelques acacias, des saules pleureurs. Des arbustes variés garnissent le parc: des vernis du Japon, des sorbiers des oiseleurs, des lilas, des troënes, des fusains, des symphorines, des cytises, des berbères pourpres,...

Des palissades de bois entourent le jardin.

L'entrée se fait par une magnifique grille en fer forgé noir et doré. Sur chaque portail se trouvent les initiales entremêlées de "Malo-les-Bains". le tout est surmonté du blason de la ville.

Elle est constuite par la maison Calmein en 1924 et coûte 60 000 francs.

Photo Denière

Photo Denière

Malo-les-Bains: le parc

M Sucher habitait la ferme Malo qui est remise en état.

De 1924 à 1929, on y fait la consultation des nourrissons, un dentiste s'y établit également, les commissaires de police y habitent.

Au rez-de-chaussée, un musée exposant des coquillages et des tableaux est constitué mais ne sera jamais ouvert au public.

Derrière la maison deux grandes serres fournissent le parc en géraniums afin de garnir le parc et les places de Malo.

 

La partie de la ferme située avenue du Casino est détruite en 1940. Elle est reconstruite dans le même style après la guerre.

En 1947 (Photo Denière)

En 1947 (Photo Denière)

En 1951 (photo Denière)

En 1951 (photo Denière)

Après la guerre le jardin est complétement refait. M Sucher, qui ne l'avait jamais quitté, l'aménage à nouveau. La grille qui avait été détériorée est démontée et refaite. Les palissades de bois sont remplacées par d'élégantes petites grilles vers 1955.

Le jardin présente alors quelques endroits agréables.

Par la suite, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, l'ancienne vasque avec jet d'eau est remplacée par un parterre de fleurs.

Photo Denière

Photo Denière

Les grenouilles en bronze qui sont sur leur rocher font la joie des enfants.

Photo Denière

Photo Denière

Photo Moritz

Photo Moritz

On peut aussi y admirer depuis la guerre, un puits couvert de lierre.

En 1968 (Photo Denière)

En 1968 (Photo Denière)

Une petite rivière s'écoule dans un bassin, elle est remplie de poissons rouges et de carpes qui évoluent autour des nénuphars. Pour la franchir, quelques rochers ont été savamment disposés. Ce cours d'eau est conçu par M Ringot,  scupteur.

Dans les années 50 (Photo Denière)

Dans les années 50 (Photo Denière)

Malo-les-Bains: le parc

Quelques statues provenant des réserves de l'Elysée garnissent le parc. La statue de Gaspard Malo trône sur son piedestal face à la ferme (voir article sur la statue de Gaspard Malo).

Malo-les-Bains: le parc
Malo-les-Bains: le parc
Malo-les-Bains: le parc

Beaucoup de personnes viennent se reposer dans ce cadre de verdure. C'ets aussi le lieu de rencontre des joueurs de cartes qui viennent régulièrement faire une belote quand il fait beau.

Des concerts symphoniques y sont donnés tous les jeudis pendant l'été vers 1955. On peut par exemple écouter les prestations de l'orchestre "la Madrilène" dirigé par M Moëns.

Depuis 1955, un parc de jeux est créé derrière la ferme. Un grand bassin et un parterre de sable y sont installés. L'été quand le temps est trop venteux pour aller à la plage, il accueille une grande quantité d'enfants.

Malo-les-Bains: le parc

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: LE NOUVEAU CIMETIERE

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Le nouveau cimetière  de Malo-les-Bains a été créé en 1952 comme le prouve cette plaque apposée à son entrée.

Photo Denière

Photo Denière

Plus précisément c'est le mardi 7 octobre 1952 qu'eut lieu la première inhumation, comme cela est précisé sur le momument funéraire qu'on peut voir ci-dessous.

Photo Denière

Photo Denière

Ce n'est seulement que le dimanche 12 avril 1953 vers 11 heures que le curé de Malo-les-Bains, l'abbé Desomer a béni le nouveau cimetière en présence de M Schipman, maire, des adjoints Vanraët et Malraux, des conseillers municipaux, Paul Bocage, Mametz, Castelain, Douchy, Loisel, Asseman, Marteel, Salomon, Gellé, du commissaire de poilce, Clairet, de Guérin, ingénieur et Laplace, négociant.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: Villa Les Flots

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

En 1880, Francisque Sarcey fait construire sa villa, qu'il nomme "Les Flots",  par Charles Garnier, le célèbre architecte de l'Opéra de Paris. Ce dernier est quelqu'un de chaleureux qui se fait de nombreux amis. Il écrit aussi quelques articles de presse et c'est sans doute comme cela qu'il connait Francisque Sarcey et son ami Edmond About.

Edmond About a déjà une Villa surnommée "La Marmaille";  c'est également Charles Garnier qui l'a construite et c'est juste à côté que s'installe Francisque Sarcey.

Malo-les-Bains: Villa Les Flots
Détail de la carte ci-dessus.

Détail de la carte ci-dessus.

Sur la photo ci-dessus, on voit la villa "Les Flots". Sur le côté droit, c'est "La Potinière" , l'hôtel-restaurant bien connu des Malouins et qui a été construit sur le terrain de la villa "La Marmaille" d'Edmond About démolie en 1900.

Francisque Sarcey rencontre son voisin et ami Edmond About sur les bancs du Lycée Charlemagne à Paris puis à l'Ecole Normale Supérieure.

Dans un premier temps, il devient professeur puis About l'introduit au Figaro comme journaliste où il publie son premier article en 1857.

Dans une lettre au député Lalou, il écrit le 2 juin 1891:

"Vous connaissez mieux que personne cette admirable plage de Rosendaël qui étale à perte de vue, juste aux portes de Dunkerque, un tapis de sable que la mer couvre et découvre lentement, chaque jour, y formant la plus sûre, la plus vaste, la plus commode des salles de bain. - Ah! si l'on voulait, si l'on avait de l'argent, comme on attirerait à Rosendaël la foule cosmopolite qui se presse aux bains d'Ostende! C'est une merveille que cette plage de Rosendaël! Nous avions été, About et moi, séduits par la beauté du lieu et nous y avions fait l'un et l'autre, bâtir côte à côte une petite maison où nous comptions aller passer deux mois de villégiature.

Il y a bien des années de cela. About est mort; sa maison est restée vide; je n'ai plus trouvé le même agrément à la mienne. Je m'en suis défait, tandis qu'autour d'elle croissaient sur cette mer de sable, que j'avais vue toute nue, de nombreuses villas qui ajoutaient leur grâce pittoresque à la grandeur triste de la plage."

 

Cette villa existe toujours. La Potinière est devenue  "Le bistrot de la plage" et la villa "Les Flots" est juste protégée par un mur de béton, côté digue, pour maintenir le sable de la dune sur laquelle elle a été construite.

Photo Denière

Photo Denière

Photo Denière

Photo Denière

Détail de la mosaïque de la façade Nord

Détail de la mosaïque de la façade Nord

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: jouets chez Rots-Bodo

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Cet ours a été acheté chez le marchand de jouets Rots-Bodo en 1950.

Collection Lysiane Denière

Collection Lysiane Denière

Buvard, collection Denière

Buvard, collection Denière

Partager cet article

Repost 0

Monument aux morts de Malo-les-Bains

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Pour perpétuer le souvenir du sacrifice de ses enfants, la Ville de Malo fit édifier un monument remarquable par sa taille, son style et son originalité. Le sculpteur choisi est un Malouin, Edmond Delphaut, né en 1873, ancien combattant lui-même durant la guerre de 1914. Il est connu pour ses sculptures concernant la Première Guerre Mondiale et outre le monument de Malo qui le rend célèbre, même en Angleterre, il en fait aussi d'importants en Meurthe et Moselle. Il est lauréat de la Société des Artistes Français et participe au Salon de 1933. Il meurt en 1943.

Monument aux morts de Malo-les-Bains

Le monument est commandé en 1929 par l'Amicale des Anciens Combattants. Il est terminé en 1933 et inauguré le 23 juin 1935.

 

Monument aux morts de Malo-les-Bains

Il est sculpté dans du marbre, en pierre d'Euville, a une hauteur de 4m sur 9m de long.

L'architecte est M Lembrouck.

Photo Denière

Photo Denière

Le monument représente quatre soldats blessés;

Le premier est aveuglé, main tendue pour trouver son chemin;

Le second semble gazé et se penche sur le premier.

Photo Denière

Photo Denière

Le troisième est sur le point de s'effondrer et est soutenu par un quatrième, également blessé.

Photo Denière

Photo Denière

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

Publié le par Jocelyne et lysiane denière

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

"Le dimanche 2 septembre a eu lieu à Malo-les-Bains l'inauguration du buste érigé, au carrefour des avenues Faidherbe, Bel-Air et de la rue de Douai, à celui qui a donné son nom à cette charmante localité. Gaspard Malo était grand constructeur maritime, qui fit partie de l'assemblée Constituante en 1848 et employa son traitement à payer les réparations du carillon de sa ville natale. Le monument que la reconnaissance publique vient de lui élever, est une oeuvre remarquable due à M Callot, statuaire, directeur des écoles de dessin de Dunkerque" relate la revue du Nord en 1894.

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

Le buste est en effet l'oeuvre d'Emile Calot, Officier d'Académie et le monument sur lequel il est placé est de l'architecte A Gontier.

 

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

L'abbé Harrau le décrit dans son livre sur Malo:

" Ce monument est de style gothique et de plan triangulaire. Le soubassement est de granit, le surplus en savonnière marmorisée. le fût est à pan coupé, et de sa base se détachent des contreforts recevant des vases; chacune des faces est formée d'un motif en fer forgé. Le refuge au milieu duquel se trouve le monument est pavé en céramique et éclairé de trois candélabres."

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

Au pied de la statue se trouve une fontaine, comme on peut le voir sur les photos suivantes:

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo
Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo
Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

Juste avant la guerre de 1914,une aubette de tramways le cachait.

Sur la gauche, on peut voir l'aubette de tramways cachant la statue

Sur la gauche, on peut voir l'aubette de tramways cachant la statue

On remarque que le tramway passe juste derrière la statue

On remarque que le tramway passe juste derrière la statue

Il est donc mis place Turenne en face de l'avenue Kléber.

Place Turenne, en 1922

Place Turenne, en 1922

En 1923, il est dans le jardin de Malo, en face de la "Ferme Malo" (actuellement le musée aquariophile)

Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo
Malo-les-Bains: statue de Gaspard Malo

En 1941, le buste est dévissé par les Allemands et, comme d'autres statues dunkerquoises, emmené pour être fondu.

Après la guerre, le sculpteur Maurice Ringot en fait une reproduction en stuc.

Photo Denière

Photo Denière

En 1966, le stuc s'effrite. M Royer taille un nouveau buste en pierre qui est placé en 1971 dans le parc devant la mairie de Malo.

Photo Denière

Photo Denière

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Publicité de 1906

Publicité de 1906

Le plus ancien établissement de Malo-les-Bains était l'Hôtel du Cap Nord.  Il devint ensuite l'Hôtel Pyl du nom de son propriétaire. Situé place du Kursaal, il se targuait, comme on peut le lire sur la publicité ci-dessus, d'être le seul bâtiment en dur faisant face à la mer.

Détail de la publicité ci-dessus

Détail de la publicité ci-dessus

Il est complétement rénové en 1900. Du rez-de-chaussée aux étages supérieurs, tout est remis à neuf. On peut  déguster à sa terrasse la célèbre bière alsacienne de Maxéville et savourer un menu préparé par le Vatel de céans qui lui avait fait une réputation depuis trente ans.

La salle est merveilleusement éclairée: elle est semblable à un palais des mille et une nuits.

Revue "Le Siècle Magazine" juillet-août 2005

Revue "Le Siècle Magazine" juillet-août 2005

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Il est régulièrement transformé: son enseigne "Pyl" devient "Hôtel Pyl" puis "Grand Hôtel Pyl" comme on peut le voir sur la carte ci-dessous datant d'un peu avant la guerre 14-18

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Pendant la Première Guerre Mondiale, il sert d'hôpital auxiliaire anglais.

Il est bombardé le 11 août 1918. Toute la moitié gauche du bâtiment est démoli.

Partager cet article

Repost 0

Mairie de Malo-les-Bains: la salle des mariages

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

La salle des mariages était décorée à son origine d'immenses panneaux peints.

Un décret du 22 décembre 1909, signé du Président de la République A Fallières, du Ministre de l'Instruction Publique Gatson Doumergue et du Ministre des Finances Georges Cochery, stipule que la somme de 3 500 francs sera versée pour la "décoration picturale par Mlle Lecomte de la salle des mariages de l'hôtel de ville de Malo-les-Bains". La part de la ville sera aussi de 3 500 francs, le travail coûtant en tout 7 000 francs.

L'année suivante, les mêmes sommes sont versées pour un autre panneau décoratif de 9,50m x 4,20m.

Voici les trois premiers panneaux qui représentent les trois âges de la vie:

 

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Pour voir le quatrième panneau, consultez notre livre " Malo-les-Bains: la Mairie" page 41. Vous y trouverez aussi tous les renseignements sur l'histoire de la Mairie, des origines à nos jours.

Mais qui était cette demoiselle Lecomte ?

On peut lire dans le Figaro de juillet 1909 que "c'est à une jeune artiste...Mlle Alice Lecomte, fille de M Maxime Lecomte, Vice-Président du Sénat, que la Municipalité vient de demander la décoration de sa nouvelle mairie".

C'est la première fois qu'un travail aussi important est confié à une femme.

"On n'a pas oublié le succés qu'obtint au Salon l'an dernier le tableau de Mlle Lecomte les Laveuses"

Elle excelle aussi dans le portrait et celui de "Mme Fallières, au Salon de 1902, l'ont classée".  Elle obtient aussi de nombresues récompenses dont la Médaille d'Argent à l'Exposition Internationale de Dijon.

Partager cet article

Repost 0

Cakeoma à Malo-les-Bains

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Dans les années 50, une entreprise d'alimentation Cakeoma dirigé par M Gaillot et situé à l'angle de la rue du Général Hoche et de la rue de Roubaix, parfumait tout le quartier d'une bonne odeur de vanille;
Voici deux buvards publicitaires:

Cakeoma à Malo-les-Bains
Cakeoma à Malo-les-Bains

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>