Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

6 articles avec avant 1914 : sa vie economique

Malo-les-Bains: les cafés Duthoit

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Voici une publicité datant de 1909, et concernant l'entreprise de torréfaction des cafés Duthoit située rue Traversière à l'emplacement actuel de "Sun and sea"

Malo-les-Bains: les cafés Duthoit

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: magasin Depersin

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Voici deux publicités du commerce d'Octave Depersin, appareilleur à gaz dans les années 1900. Son magasin était situé au 35 rue Bel Air, c'est-à-dire actuellement rue Adolphe Geeraert, au-delà de l'avenue Faidherbe, en direction de la mer.

Journal "la Pichenette", 1906

Journal "la Pichenette", 1906

Journal "La pichenette" 1905

Journal "La pichenette" 1905

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: EBENISTERIE D'ART

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Voici ce qu'on pouvait lire dans la presse locale en 1914:

"Un industriel anglais, a construit, dans les dunes de Malo, en bordure de l'avenue du Général Hoche, derrière l'abattoir, un important atelier d'ébénisterie d'art où seront fabriqués des meubles de luxe. Cet industriel a tellement confiance dans l'avenir de son industrie qu'il a déjà fait l'acquisition de vastes terrains avoisinant son atelier, en vue d'un agrandissement prochain".

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: la boulangerie Toussaert

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Tous les Malouins se souviennent de la boulangerieToussaert située place Turenne (actuellement la boulangerie Maës).

Voici une carte où on la voit sur la droite:

Collection Denière

Collection Denière

Détail de la première carte: la boulangerie se trouve sous la flêche.

Détail de la première carte: la boulangerie se trouve sous la flêche.

Ce qu 'on ne sait pas, c'est l'événement narré par les journaux de l'époque: le Figaro, La Lanterne, le Journal des débats politiques et littéraires, Le Temps et bien d'autres.

Voici l'article de l'Ouest-Eclair (Rennes) du 23 avril 1909:

"Il n'y a pas à dire: il y a quelque chose de pourri en ce régime... Voilà maintenant que les hommes de 50 ans, commerçants considérables, se mettent à faire de l'action directe!...Le syndicat des boulangers de Dunkerque et de la banlieue ayant décidé une augmentation du prix du pain, un boulanger de Malo-les-Bains, M. Toussaert, refuse à plusieurs reprises d'augmenter le sien. Que font les patrons boulangers? Ils se réunissent au nombre d'une trentaine, envahissent la boutique du récalcitrant, et la mettent à sac. C'est gentil, n'est-ce-pas, comme moyen de persuasion?"

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: PECHE A LA CREVETTE

Publié le par Jocelyne et Lysiane denière

Au début des années 1900, les pêcheurs et pêcheuses de crevettes, à pied ou aussi à cheval, sont munis de filets qu'ils poussent devant eux et portent sur le dos une hotte dans laquelle ils ne lançent que les plus grosses crevettes.

Ce sont principalement les femmes qui pêchent les crevettes, les peties soles et les plies. Comme on le voit sur la photo ci-dessous, elles sont, en toute saison, jambes et pieds nus et portent une veste et une courte jupe de toile huilée. La tête est entortillée d'un fichu rouge, parfois  retenu par un bandeau couvrant le front.

 

Collection Denière

Collection Denière

La municipalité de Malo fait de grands efforts pour favoriser la vente des produits de la mer. Le 28 juin 1903, on annonce dans le journal de Malo: "La ville de Malo-les-Bains vient de créer sur la digue (en face le Casino) une criée municipale à la marée fraîche. La vente du poisson se fera par petits lots, aux enchères publiques, tous les matins de 8h à midi...Un canot armé sera à la disposition des pêcheurs qui ne vondront pas s'échouer pour permettre de transborder leur marée et de descendre à terre...

Première journée de vente aux enchères à la pierre municipale de Malo-les-Bains vendredi 3 juillet 1903 à 7h du matin".

Pour pouvoir pêcher, il faut un permis de l'Inscription Maritime" mais cette pêche est très fructueuse. D'après le témoignage de certains anciens pêcheurs, ils ramenaient jusqu'à 70 et 80 pintes de crevettes.

 

Collection Denière

Collection Denière

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Publicité de 1906

Publicité de 1906

Le plus ancien établissement de Malo-les-Bains était l'Hôtel du Cap Nord.  Il devint ensuite l'Hôtel Pyl du nom de son propriétaire. Situé place du Kursaal, il se targuait, comme on peut le lire sur la publicité ci-dessus, d'être le seul bâtiment en dur faisant face à la mer.

Détail de la publicité ci-dessus

Détail de la publicité ci-dessus

Il est complétement rénové en 1900. Du rez-de-chaussée aux étages supérieurs, tout est remis à neuf. On peut  déguster à sa terrasse la célèbre bière alsacienne de Maxéville et savourer un menu préparé par le Vatel de céans qui lui avait fait une réputation depuis trente ans.

La salle est merveilleusement éclairée: elle est semblable à un palais des mille et une nuits.

Revue "Le Siècle Magazine" juillet-août 2005

Revue "Le Siècle Magazine" juillet-août 2005

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Il est régulièrement transformé: son enseigne "Pyl" devient "Hôtel Pyl" puis "Grand Hôtel Pyl" comme on peut le voir sur la carte ci-dessous datant d'un peu avant la guerre 14-18

MALO-LES-BAINS: HOTEL PYL

Pendant la Première Guerre Mondiale, il sert d'hôpital auxiliaire anglais.

Il est bombardé le 11 août 1918. Toute la moitié gauche du bâtiment est démoli.

Partager cet article

Repost 0