Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

21 articles avec monuments - batiments - parcs publics

Malo-les-Bains: son casino mis en vente aux enchères !

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Malo-les-Bains: son casino mis en vente aux enchères !

Oui, notre casino fut vendu aux enchères en 1872. Voici les explications qui suivent cette annonce.

"construit en maçonnerie sur un espace de 6,000 mètres carrés, présentant pour chacune de ses façades principales, une étendue de 90 mètres et composée d'un rez-de-chaussée établi en partie sur caves formant cuisine, remises et autre dépendances, et de trois étages dont un mansardé;

Le rez-de-chaussée comprend 1° une belle salle de théâtre avec scène décorée.  2° un grand salon de danse avec galerie circulaire, et 3° de vastes salles de restaurant et de billard;

Les trois étages comprennent 100 chambres avec accessoires disposées en partie en appartements et pouvant être isolées en totalité;

Cette propriété est bornée au nord par la plage où elle présente une étendue de 180 mètres, à l'ouest par une rue de 10 mètres de largeur aboutissant perpendiculairement à la mer, au sud par une vallée appartenant à M. Malo où se trouve un pont établi sur le parcours d'une grande rue aboutissant perpendiculairement à l'entrée principale du casino, et à l'Est par le terrain appartenant à M. Boitelle.

Cet immeuble a été adjugé à M. Roubier et à M. le baron Delattre par jugement du tribunal civil de Dunkerque rendu à l'audience des criées du 9 juillet 1869 enregistré, sur les poursuites de ventes exercées à la requête de M. Théophile Foort, négociant demeurant à Dunkerque, agissant en sa qualité de syndic à l'union des créanciers de M. Eugène Colibert, ci-devant architecte entrepreneur à Rosendaël ayant pour avoué Me Duchateau.

Cette adjudication a été prononcée au profit de M. Roubier et baron Delattre moyennant un prix principal de 88,4000 fr. outre les charges, clauses et condition de l'enchère;

                                 Entrée en jouissance immédiate.

                                        MISE-A-PRIX :

Cet immeuble sera vendu aux clauses et conditions insérées dans le cahier des charges déposé pour parvenir à l'adjudication au greffe du tribunal civil de Dunkerque et à charge des frais de folle enchère sur la mise-à-prix de trois mille francs,

ci................................................................fr. 3,000

Les enchères ne seront reçues que par ministère d'avoué.

S'adresser pour tous les renseignements:

A Me Adolphe LEBLEU, avoué à Dunkerque, rue Neuve, 46, poursuivant la vente

2217                                               (Signé) LEBLEU

 

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: Maurice Leloir

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Au premier étage de la Mairie de Malo-les-Bains, dans la salle des fêtes, se trouve une grande tapisserie représentant Turenne à la bataille des Dunes. Rappelons que cette bataille eut lieu durant le règne de Louis XIV, dans nos dunes.

Cette tapisserie est en mauvaise état mais on peut quand même y reconnaître Turenne à cheval ainsi que les initiales MB de Malo-les-Bains.

Photo J et L Denière

Photo J et L Denière

Elle fut exécutée par Louis Blondel-Codron, tapissier dunkerquois, qui habitait rue de Douai (actuellement rue du maréchal Joffre) à Malo. Les cartons de cette tapisserie (c'est à dire le modèle en peinture et en grandeur réelle) furent réalisés par Maurice Leloir. Ce Parisien, né en 1853 et mort en 1940 était à la fois illustrateur, aquarelliste, dessinateur et graveur. mais il est aussi très connu pour sa magnifique collection de costumes historiques authentiques. Il fonde la Société d'histoire du costume en 1907 dont fait également partie le peintre Edouard Detaille. Tous deux utilisent ces costumes qu'ils font endosser par leurs amis qui posent pour peindre leurs tableaux de guerre, comme par exemple pour cette tapisserie.

Maurice Leloir expose une partie de sa collection dans différents musées et en particulier le musée Carnavalet mais souhaite fonder son propre musée. C'est en 1956, soit 16 ans après sa mort que le musée Galliéra exposera sa collection. Il écrit son "Grand Dictionnaire du costume et de ses accessoires, des armes et des étoffes, des origines à nos jours" qui reste une référence pour tous les costumiers du monde entier.

Voici une photo qui montre dans l'atelier d'Edouard Detaille la préparation des séances de pose.

Archives familiales

Archives familiales

0n peut voir tout le groupe d'amis se déguisant dans une atmosphère joyeuse et bon enfant, assises à gauche: Marguerite Baugnies et sa cousine Lucy Denière, puis à partir de la droite: le compositeur André Messager avec un tambour, Roger Jourdain avec une casquette, Gabrien Fauré, compositeur et le dernier en haut de l'escalier, Emmanuel Jadin.

(sources : F Tétart-Vittu, responsable du cabinet des estampes du musée Galliéra et archives familiales Denière et Baugnies de Saint-Marceaux)

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: école des filles, avenue de la Mer

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Le 4 décembre 1932, sous le mandat de Ferdinand Schipman, est inaugurée l'école des filles située à l'angle de la rue Clémenceau et de l'avenue de la Mer. L'architecte est Louis Lembrouck installé rue du Lion d'Or à Dunkerque. Rappelons que c'est aussi le responsable, avec Thiers, des agrandissements du Casino (voir cet article précédemment).

Collection Denière

Collection Denière

Cet établissement est inauguré par Albert Mahieu, ancien ministre, sénateur, président du Conseil Général du Nord, grand officier de la Légion d'Honneur, l'inspecteur primaire Camille Caron, Maurice Vincent, député et Alfred Papinot sous-préfet. La directrice est alors Mme Smagge.

Cette école est agrandie en 1954 par l'adjonction d'une nouvelle aile, avenue de la Mer dans laquelle est placé le CEG des filles.

Dans les années 50, la directrice est Mme Annebicque. A sa retraite vers 1960, elle sera remplacée par Mme Vandromme.

Malo-les-Bains: école des filles, avenue de la Mer

A l'occasion de la distribution des prix, présidée par le maire Ferdinand Schipman et tous ses adjoints, qui se passait au casino provisoire,  tous les élèves recevaient, proportionnellement à leur mérite, un certain nombre de livres. La chorale des élèves du CEG se produisait et l'orchestre scolaire jouait quelques morceaux entraînants, le tout sous la direction du professeur de musique, Monsieur Léon Taquet.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le cinéma Chantecler

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Situé place Turenne, le cinéma Chantecler est ouvert en 1936. Le propriétaire est Henri Codron également propritétaire du "Palais Jean-Bart" de Dunkerque. (A notre connaissance, il n'existe pas de cartes postales sur lesquelles on pourrait le voir car toutes les cartes postales de la place Turenne représentent des vues de l'église et du kiosque à musique et donc le photographe tourne toujours le dos au cinéma.)

Pendant la guerre, il continue de fonctionner et juste après-guerre, il faut même retenir ses places jusqu'à une semaine à l'avance pour certains grands films. Régulièrement les enfants des écoles allaient y voir des films comme par exemple  les "Connaissances du Monde".

 

En 1961

En 1961

En 1964, c'est Jean Guyart qui succède à Henri Codron.

En 1981, le propriétaire est alors la société "l'Etoile", société d'Expansion du Spectacle. Il y a alors une moyenne de 80 000 spectateurs par ans.

Le cinéma est rénové en 1982 et dispose alors de deux vastes salles de 260 et 163 places. En été, il donne des séances spéciales en cas de mauvais temps et les estivants, qui ne peuvent aller à la plage, trouvent là un refuge bien agréable.

En 1987, le cinéma est fermé. 

Voix du Nord 16 mai 1987

Voix du Nord 16 mai 1987

En octobre 1990, on tente une réouverture.

Une association, loi 1901 "Plan Séquence" s'en charge, sous la présidence d'Eric Miot. Le succès ne se fait pas attendre: des films de qualité sont projetés.

1991

1991

Malheureusement le cinéma fermera définitivement ses portes quelques années après. Il restera longtemps à l'abandon. Actuellement c'est la Poste de Malo qui est située dans l'immeuble.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le poste de secours

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Voici la digue avant 1955.

Collection Denière

Collection Denière

C'est à cet endroit, face à l'avenue de la Mer, que sera construit, en 1955,  le poste de secours de la digue.

 

Collection Denière

Collection Denière

Ce bâtiment est édifié par l'architecte André Neuville*. On y trouve le Syndicat d'Initiative, une infirmerie, des sanitaires et surtout un poste d'observation de la plage. Durant la belle saison, c'est le centre de ralliement des CRS, maîtres-nageurs, sauveteurs, infirmière...  Le poste est équipé d'une infirmerie contenant des produits pharmaceutiques indispensables pour tous les petits bobos, comme par exemple piqûres de méduses, blessures au pied à cause d'un morceau de verre traînant sur le sable, ...C'est de ce poste aussi qu'on renseigne les familles sur les enfants égarés par une sonorisation de toute la digue.

Malo-les-Bains: le poste de secours

En 1965 par exemple, les CRS ont eu à pratiquer:

  •   1 opération de sauvetage avec réanimation
  •   2 sauvetages sans réanimation
  •  6 opérations d'aide à baigneurs en danger
  •  27 opérations d'aide à navigateurs en difficulté
  •  476 enfants perdus rendus à leurs parents
  •   1583 interventions de secourisme

Il sera transformé en 1992.

 .

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: la Poste

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Dès sa création, Malo-les-Bains est pourvue d'un bureau de poste et télégraphe et d'une ligne téléphonique en communication avec tout le réseau français.Il est installé dans une maison particulière, avenue Bel-Air, mais il devient vite insuffisant pour les besoins de la population croissante.

Vers 1903, la municipalité décide de faire l'acquisition de l'immeuble et y fait faire des agrandissements par l'architecte J Potier. L'ossature de la façade est conservée mais elle est revêtue d'un enduit au ciment imitant la pierre, ce qui lui donne un caractère monumental.

Collection Denière

Collection Denière

Au rez-de-chaussée, une marquise de fer forgé portant au fronton l'inscription "Postes et Télégraphe" abrite la porte d'entrée, une horloge, la boîte aux lettres double et des tableaux d'annonces administratives. Au-dessus, sur la façade du bâtiment  on peut voir un grand écusson aux armes de Malo et l'inscription "Bâtiment communal" en lettres d'or sur fond marbre.

L'entrée du public se fait par un tambour vitré qui donne accés dans un grand vestibule de trente mètres carrés de surface. Des pupitres séparés les uns des autres par des cloisons en glaces dépolies isolent les personnes qui écrivent leur courrier.

Au fond, une grande cloison munie de quatre guichets sépare les employés du public. Cette cloison est de style moderne pour l'époque. Les guichets sont à volets et grillages de cuivre.

Le hall des employés a une surface de soixante mètres carrés et une hauteur de cinq mètres. Il est éclairé par un grand plafond vitré. L'aération se fait par des ouvertures sur une cour de service.

La boîte aux lettres communique directement avec le hall des employés.

L'habitation de la receveuse donne de plein pied dns ce même hall.

Collection Denière

Collection Denière

Voici les horaires de la Poste en 1906:

collection Denière

collection Denière

Hélas pour le public, les horaires ne sont plus les mêmes!!!

 

Actuellement le bâtiment existe encore. il est occupé par un cabinet de médecins.

La poste se trouve maintenant place Turenne à la place du cinéma Chantecler après avoir été transférée, dans un premier temps, avenue de la Mer.

Partager cet article

Repost 0

ECOLE DES GARCONS AVENUE DE LA MER

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

C'est en mars 1957 qu'est posée la première pierre de l'école primaire et du CEG de garçons, avenue de la Mer, en face de l'école des filles.

Collection Denière

Collection Denière

Cette école, qui remplace l'école des garçons située derrière la mairie et en grande partie démolie pendant la guerre, est mise en service en 1958.

L'école est très active et organise de nombreuses manifestations. Voici le programme de l'une d'entre elles.

Collection Denière

Collection Denière

Le CEG est transformé en CES en septembre 1971 pour quelques mois seulement puisque le CES déménage  au boulevard de l'Europe durant l'année scolaire.

C'est ensuite l'ISCID qui occupe ces locaux juqu'en 2010.

Que faire de ces locaux désormais vides?

Ils seront donc démolis.

Voici des photos des premiers coups de pelleteuse.

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Photo Patrick et Chantal Plouvier

Actuellement il ne reste plus que le portail d'entrée. Des logements doivent être construits...

Partager cet article

Repost 0

MALO-LES-BAINS: villa Faidherbe

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Photo Denière

Photo Denière

Non, le Général Faidherbe n'a pas habité dans cette villa bien qu'il possédait un châlet rustique rue du Kursaal près de l'Hôtel du Nord. D'ailleurs il mourut en 1889 alors que la villa fut construite entre 1897 et 1901 au numéro 1 de la rue de Flandre. L'architecte choisi par le propriétaire Léon Convain est le Lillois Gustave Goris, ami intime du poète Frédéric Mistral.

Léon Convain était, avec son frère, négociant dans la fabrication et la vente de "chaussures perfectionnées" comme on peut le lire sur le dos d'un chromo publicitaire.

En mai 1901, les plans de l'immeuble sont publiés dans la revue "l'Architecture et la construction dans le Nord".

 

Collection Denière

Collection Denière

La brique alterne avec la pierre. Les fenêtres arborent de la plaque de lave émaillée.

Côté mer (à gauche sur la photo) on peut voir une terrasse de dix mètres de long construite obligatoirement  pour éviter de faire de l'ombre sur la digue afin que les promeneurs profitent d'un maximum d'ensoleillement.

 

Photo Denière

Photo Denière

Sur l'élévation principale se trouve au-dessus d'un balcon, la statue du Général  Faidherbe réalisée par le sculpteur lillois Georges Turck.

Dans le journal "Le Nord Littoral" du 28 août 1921 est publié la liste de tous les plagistes en villégiature à Malo. Parmi ceux-ci, résidant à la villa Faidherbe, on trouve les noms de J Degroote, sans profession de Lille, J Lenice, instituteur et L Lemichez sans profession, tous deux de Sainghin-en-Weppes.

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: monument de Guynemer

Publié le par Jocelyne et lysiane denière

Malo-les-Bains: monument de Guynemer

Un premier monument en hommage à Georges Guynemer est édifié sur la digue de Malo en face du Casino et inauguré le 19 août 1934.

La statue de l'aviateur est en bronze mais le monument lui-même étant en staff, il ne résiste pas longtemps à l'air marin et à la violente tempête du 12 janvier 1935.

Aussi, le 11 septembre 1938, est inauguré un deuxième monument. Il est situé sur la digue, en face de l'avenue de la Mer à l'emplacement de l'actuel poste de secours. Le sculpteur est Pierre Stenne de Saint-Martin-les-Boulogne, célèbre surtout pour la statue de Napoléon en haut de la Colonne de la Grande Armée à Boulogne-sur-Mer.

Malo-les-Bains: monument de Guynemer

Le monument représente une réplique de l'avion de Guynemer "Le Vieux Charles". Guynemer est représenté par une statue de bronze, en tenue d'aviateur, debout dans la carlingue de l'avion. Cette statue est le seul reste du précédent monument mais la tête du héros est remodelée pour être plus ressemblant. en effet, l'écrivain Jules Roy constate: " Les monuments s'élèvent au Bourget, à Compiègne, à Malo-les-Bains. Les portraits se multiplient, on ne le reconnaît plus: il ressemble à Condé, à Louis XIV, son serre-tête encadre son visage comme une perruque royale"

Malo-les-Bains: monument de Guynemer
Malo-les-Bains: monument de Guynemer

L'inauguration commence par un service funèbre à l'église de Malo en présence du maire Ferdinand Schipman et de hautes personnalités. Puis tout le monde se rend au monument où l'abbé Vandewalle, doyen de la paroisse, le bénit.

L'après-midi a lieu un lâcher de 2000 pigeons et de bombes laissant tomber des drapeaux tricolores. Le monument est ensuite dévoilé par le Malouin Numa Castelain, capitaine de l'armée de l'air.

 

Malo-les-Bains: monument de Guynemer

Après plusieurs discours, la manifestation se termine par un défilé d'associations et de sociétés.

Durant l'été 1941, des ouvriers de la Ville de Malo sur ordre des occupants allemands démontent la statue. Elle est installée dans la cour d'honneur de la mairie de Malo puis remisée dans les ateliers du parc Malo.

Dans les années 80, la statue de bronze se trouve dans les réserves de la Ville de Dunkerque.

En février 1989, un nouveau monument plus moderne, sur lequel est installé le buste de bronze des monuments précédents, est inauguré rue des Chantiers de France, derrière l'ancien bastion 32.

carte "premier jour"

carte "premier jour"

Une petite remarque: Imperial War museums de Londres montre sur son site Internet une photo représentant le monument de Guynemer sur la digue, entouré de soldats allemands avec cette mention " German forces into Dunkirk hours after evacuation of the British Expeditionnar Force Curious German officers inspect the memorial to the French aviator pionneer, Louis Blériot  on the sea front at Dunkirk. It is surrounded by German vehicles and the letter of the British evacuation".

Evidemment, ils ont commis une erreur, ce n'est pas le monument de Blériot!!!...

Calendrier publicitaire de 1988 (Collection Denière)

Calendrier publicitaire de 1988 (Collection Denière)

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: le parc

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

La famille de Gaspard Malo donne à la commune le magnifique terrain entourant sa ferme. Ce terrain est formé de dunes et le maire Ferdinand Schipman décide d'en faire un grand parc.

Il s'adresse à Georges Truffaut, Directeur des Laboratoires Truffaut à Versailles et Directeur de la revue "Jardinage", qui établit les plans du jardin.

M Sucher, de Versailles également, vient exécuter les travaux qui débutent le 1er février 1924. Il fait apporter 3 000 mètres cube de terre, fournis par les entreprises Dinoir et Senave.

Le jardin est ouvert au public le 14 juillet 1924.

De nombreux arbres y sont plantés: des peupliers du Canada, des marronniers, des sycomores, des platanes, quelques acacias, des saules pleureurs. Des arbustes variés garnissent le parc: des vernis du Japon, des sorbiers des oiseleurs, des lilas, des troënes, des fusains, des symphorines, des cytises, des berbères pourpres,...

Des palissades de bois entourent le jardin.

L'entrée se fait par une magnifique grille en fer forgé noir et doré. Sur chaque portail se trouvent les initiales entremêlées de "Malo-les-Bains". le tout est surmonté du blason de la ville.

Elle est constuite par la maison Calmein en 1924 et coûte 60 000 francs.

Photo Denière

Photo Denière

Malo-les-Bains: le parc

M Sucher habitait la ferme Malo qui est remise en état.

De 1924 à 1929, on y fait la consultation des nourrissons, un dentiste s'y établit également, les commissaires de police y habitent.

Au rez-de-chaussée, un musée exposant des coquillages et des tableaux est constitué mais ne sera jamais ouvert au public.

Derrière la maison deux grandes serres fournissent le parc en géraniums afin de garnir le parc et les places de Malo.

 

La partie de la ferme située avenue du Casino est détruite en 1940. Elle est reconstruite dans le même style après la guerre.

En 1947 (Photo Denière)

En 1947 (Photo Denière)

En 1951 (photo Denière)

En 1951 (photo Denière)

Après la guerre le jardin est complétement refait. M Sucher, qui ne l'avait jamais quitté, l'aménage à nouveau. La grille qui avait été détériorée est démontée et refaite. Les palissades de bois sont remplacées par d'élégantes petites grilles vers 1955.

Le jardin présente alors quelques endroits agréables.

Par la suite, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, l'ancienne vasque avec jet d'eau est remplacée par un parterre de fleurs.

Photo Denière

Photo Denière

Les grenouilles en bronze qui sont sur leur rocher font la joie des enfants.

Photo Denière

Photo Denière

Photo Moritz

Photo Moritz

On peut aussi y admirer depuis la guerre, un puits couvert de lierre.

En 1968 (Photo Denière)

En 1968 (Photo Denière)

Une petite rivière s'écoule dans un bassin, elle est remplie de poissons rouges et de carpes qui évoluent autour des nénuphars. Pour la franchir, quelques rochers ont été savamment disposés. Ce cours d'eau est conçu par M Ringot,  scupteur.

Dans les années 50 (Photo Denière)

Dans les années 50 (Photo Denière)

Malo-les-Bains: le parc

Quelques statues provenant des réserves de l'Elysée garnissent le parc. La statue de Gaspard Malo trône sur son piedestal face à la ferme (voir article sur la statue de Gaspard Malo).

Malo-les-Bains: le parc
Malo-les-Bains: le parc
Malo-les-Bains: le parc

Beaucoup de personnes viennent se reposer dans ce cadre de verdure. C'ets aussi le lieu de rencontre des joueurs de cartes qui viennent régulièrement faire une belote quand il fait beau.

Des concerts symphoniques y sont donnés tous les jeudis pendant l'été vers 1955. On peut par exemple écouter les prestations de l'orchestre "la Madrilène" dirigé par M Moëns.

Depuis 1955, un parc de jeux est créé derrière la ferme. Un grand bassin et un parterre de sable y sont installés. L'été quand le temps est trop venteux pour aller à la plage, il accueille une grande quantité d'enfants.

Malo-les-Bains: le parc

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>