Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

5 articles avec de 1945 a 70: distractions

Malo-les-Bains la plage en 1968

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Beaucoup de monde sur la plage ! Il n'y a pas beaucoup de place!

On remarque au milieu l'emplacement de celui qui loue les tentes.

 

Malo-les-Bains la plage en 1968

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: Evo dancing

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

En mai 1935, aux numéros 7 et 9 de l'avenue Adolphe Geeraert, le dancing "Olympia" est détruit par le feu.

Il était la propriété d'Adolphe Van Peer qui fit reconstruire un nouveau dancing au même endroit.

La construction étant moderne, le nom d'abord choisi fut "Evolution", mais jugé trop long, il fut transformé en "Evo dancing".

Un orchestre, "le Mickey Jazz", était composé de sept musiciens: Edmond Bertein, André Daix, Fernand Degruzon, Eugène Gaillaerde,  Henri Gaillaerde, Alfred Rousset et Maurice Vanwaefelghem.

 

Photo Cayez

Photo Cayez

En 1937, le dancing est racheté par Arsène Arcier, cafetier lillois. Il y propose diverses animations comme des concours de danse, des concours de Miss "Evo" ou la production de divers artistes régionaux comme par exemple Line Renaud.

Arsène Arcier saupoudrait lui-même de paraffine la piste de danse de 72m² faite en bois des îles.

Le dancing en 1939  - Photo Desreumaux

Le dancing en 1939 - Photo Desreumaux

L'écrivain célèbre, Irène Frain, cite ce dancing dans son livre "Sorti de rien" paru en 2013. A propos d'un soldat pendant la guerre 40, elle écrit: "Pour finir le désastre, le repli précipite vers le sud, Dunkerque. Il s'égare,perd la trace de ses camarades, court à Malo-les-bains où il se retrouve sous une nouvelle pluie de bombes non loin de l'Evo dancing toujours aussi désert..."

Le dancing en 1941

Le dancing en 1941

En 1942, Evo est rasé par les Allemands pour des raisons stratégiques. Arsène Arcier et son épouse Cécile s'occupent alors du dancing "l'Hippodrome" à Rosendaêl. Après un passage au jardin Mabille de Rosendaêl, ils reconstruisent un nouveau "evo dancing" au 4 rue de Tancrède à Malo. Mais les dimensions sont plus modestes.

En 1974, Arsène Arcier meurt. C'est un membre de sa famille, Maurice Larangé et son épouse Paulette, soeur de cécile, qui reprennent le dancing.

Il sera fermé entre 1976 et 1979.

 

En 1967

En 1967

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: concours d'automobiles et d'élégance

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Il eut lieu pour la première fois en 1958.

Imprimerie Moderne Malo (collection Denière)

Imprimerie Moderne Malo (collection Denière)

Voici le réglement de ce concours:

Malo-les-Bains: concours d'automobiles et d'élégance

Les voitures sont classées par catégories:

Malo-les-Bains: concours d'automobiles et d'élégance

Le départ du défilé se fait au parc Malo. Voici l'une des voitures dans ce parc:

Photo Desreumaux

Photo Desreumaux

Le cortège sur la digue est précédée d'une harmonie municipale, (en 1969, c'était celle de Lomme), suivie de motards de la gendarmerie.

Ensuite se succèdent une cinquantaine d'automobiles aux carrosseries bien lustrées et aux chromes rutilants qui arrivent devant un jury installé devant le Casino.

Un second tour de digue et ce sont maintenant les passagères en toilettes originales et élégantes qui descendent avec grâce de la voiture, le chauffeur leur servant parfois de portier. Elles font le tour du véhicule en minaudant et posent pour les photographes. Elles reçoivent toutes un bouquet des fleurs de la part des organisateurs. Parfois elles sont accompagnées de leur chien, petit caniche enrubanné, grand lévrier à l'allure majestueuse ou autre chien à pedigree.

 

Photo Desreumaux

Photo Desreumaux

Photo La Voix du Nord

Photo La Voix du Nord

Sur la photo précédent, on reconnaît Monsieur Maurice Boëns, Président du Comité des Commerçants de Malo et adjoint au Maire.

La jeune élégante, assise sur le capot de sa voiture est Claudine Ryka, chanteuse et fantaisiste.

De vieux tacots conduits par des équipages "début de siècle" terminent le cortège. Et naturellement, tous les ans, il y en a au moins une qui tombe en panne au beau milieu de la digue et qui doit, au grans plaisir des spectateurs, être remontée avec une manivelle.

Photo La Voix du Nord du 22 juillet 1969

Photo La Voix du Nord du 22 juillet 1969

Un troisième tour de digue et le jury ayant délbéré rapidement, les coupes et les prix sont remis aux gagnants.

A partir de 1967, ce concours est également patronné par l'Office du Tourisme Belge de La Panne, comme on peut le voir sur le programme suivant:

Malo-les-Bains: concours d'automobiles et d'élégance

A la fin de cette manifestation, concurrents et membres du jury rejoignent les salons du Casino où leur est offert une petite coupe de champagne donnée par la maison Piper Heidsieck comme au peu le voir au verso du programme de 1967.

Malo-les-Bains: concours d'automobiles et d'élégance

Partager cet article

Repost 0

Malo-les-Bains: bateau amphibie "le Charlot"

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

A chaque saison, depuis 1946, le bateau amphibie promène les voyageurs désireux d'affronter la mer ou d'admirer la plage vue de la rade. A l'origine ce genre de bateau était un DUKW appelé encore "duck", c'est-à-dire "canard". Il fut construit par la General Motors Corporation pour participer au Débarquement.

Après la guerre, M Ménart l'exploite pendant trois ans puis le revend en 1949 à M Verhaege, commerçant en électro-ménager à Rosendaël et concessionnaire de la plage de Dunkerque et de Malo jusqu'aux environs de 1965.

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Vers 1966, il est rénové.Il possède une nouvelle coque et est insubmersible car il contient 8 mètres cube de mousse expansée. Sa coque est peinte en rouge et jaune, aux couleurs de Malo.

 

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Collection Denière

Les passagers apprécient ce genre d'excursion et jusqu'à la date du 25 août 1968, le "Charlot" continue ses petites promenades tranquilles le lond de la côte. Ce dimanche-là, une trentaine de personnes sont installées dans l'amphibie bien que le temps soit très mauvais. En effet le vent souffle de Nord à 45km/h et la mer est très agitée. Le bateau est parti tout droit quand tout à coup une vague change sa direction. Le conducteur essaie bien alors de revenir sur la plage mais il est trop tard, les vagues l'en empêchent. Le bateau bascule, se met sur le flanc et ses passagers sont précipités à la mer. Seules, deux personnes, une fillette de trois ans et une mère de famille restent coïncées entre les banquettes et ne sont pas secourues à temps. Le bateau se retourne alors complètement.

photo" la Voix du Nord" du 27/8/1968

photo" la Voix du Nord" du 27/8/1968

Les secours, CRS, sapeurs-pompiers, service de police et ambulances arrivent très rapidement sur les lieux mais ils ne peuvent sauver les deux personnes restées dans le bateau. Les autres passagers sont recueillis dans les hôpitaux. Il n'y a pas d'autres victimes. le "Charlot" inutilisable a terminé sa carrière...

Partager cet article

Repost 0

Affiche ancienne de la plage de Malo-les-Bains

Publié le par Jocelyne et Lysiane Denière

Voici une affiche ancienne vantant la plage de Malo

 

Affiche ancienne de la plage de Malo-les-Bains

Partager cet article

Repost 0